LeCatalog En Lexus RC 300 H

Cela nous démangeait depuis quelques mois... De reprendre les Essais Automobiles à la sauce LeCatalog. Voilà chose faite avec celui d’un coupé, pioché dans la gamme du constructeur Japonais, Lexus. D’ailleurs, cette Lexus nous est apparue un peu comme une parabole, du moins une sorte de synthèse des quelques automobiles que nous avons essayé et testé précédemment. Pourquoi ?


D’une part, notre premier essai était une Hybride d’origine Japonaise (l’Infini Q50 S), comme pour cette Lexus RC 300 H. Le second portait sur une production Suédoise (la Volvo V40) dont la puissance moteur était plus ou moins équivalente (entre 180 et 190 CV). Enfin, le 3ème, et dernier en date, était une Sportive Italienne (La Maserati Ghibli) dont la livrée Bleue est quelque peu similaire à l’Italienne.


C’est en recevant les clés de la main d’Alexandra, la Responsable du Parc Presse et en découvrant cette Lexus RC 300 H au siège du constructeur que nous nous sommes fait cette réflexion. Après, un rapide briefing, il est temps pour nous de découvrir ce coupé Lexus à motorisation Essence Hybride. Dès le démarrage effectué, c’est un petit voyage dans le temps que nous procure cette Lexus RC 300 H, avec ce silence total qui nous rappelle clairement notre découverte de l’hybridation sur l’Infiniti Q50 S. Sauf que cette fois, nous savions que la voiture était démarrée et que la pédale d’accélérateur n’attendait plus que le pied droit du conducteur.


Lexus RC 300 H LeCatalog


En quittant le siège de Lexus France, nous décidons de rendre visite à l’un de nos potes, Nico qui habite les environs. Une petite visite impromptue pour lui montrer une auto du XXIème siècle, lui qui est un inconditionnel des anciennes (Anglaises surtout), même s’il est devenu un fanatique de la motorisation électrique, depuis que MÔssieur a essayé une Tesla,. Bon après, loin de nous l’idée de comparer la Lexus RC 300 H à une Tesla 100% électrique, mais comme elle dispose de batteries, on se dit qu’il pourrait certainement porter un intérêt à cette Hybride, vu qu'il est au taquet sur les sujets de batteries électriques...!


Lors des quelques kilomètres qui séparent le constructeur de la maison de notre pote, nous nous faisons une idée de la tenue de route de ce coupé RC 300 H en empruntant une petite route sinueuse.  Et en plus, en arrivant chez lui, comme notre pote n’avait pas encore sustenté son estomac, nous en profitons pour l’emmener dans le centre de Versailles, et de découvrir par la même occasion l’auto dans un environnement urbain.


Durant ces premiers kilomètres et le retour sur Paris au volant de la Lexus RC 300H, on apprécie le confort de ses sièges enveloppant gainés de cuir blanc perforé et la position de conduite aisément trouvée grâce aux différents réglages électriques. On aime particulièrement le fait d’être  « confiné » entre la portière et la console centrale, position de conduite qui nous procure la sensation d’être assis comme dans un Kart, du moins dans une (vraie) GT. L’esprit sportif se fait (déjà) ressentir ?


Lexus RC 300 H LeCatalog


Globalement, l’intérieur de la Lexus RC 300 H est résolument Premium. Notre Modèle d’essai en finition F-Sport Executive est richement doté en équipements de série. On fera l’impasse sur le GPS intégré dont la cartographie nous semble un peu « datée », le Toit Ouvrant, les Vitres, les rétros et réglages des sièges électriques à mémoire, la transmission automatique à 6 vitesses ou encore les aides à la conduite comme les Moniteurs d’angles morts, le système VDIM (Vehicle Dynamics Integrated Management) qui optimise les performances, la motricité et la stabilité dynamique, le système de sécurité précollision PCS (Pre Collision System) qui prévient les risques de collisions en agissant sur le freinage, système de franchissement de lignes LDA (Lane Departure Alert) vous évitant de trop vous écarter de la voie à suivre ou encore les 8 airbags qui entourent l’habitacle.  On se sent tout de suite en sécurité à bord de cette Lexus.


Au delà, notre intérêt se porte sur le « Touch Pad » Lexux qui permet de piloter aisément d’un simple doigt la technologie embarquée (GPS, système Hi-Fi, téléphonie, ordinateur de bord…etc). Et parlant de ça, on a trouvé sympa l’allumage tactile du plafonnier ou des liseuses intérieures. Un détail, certes, mais c’est parfois aussi ces petits détails qui font la différence, non ? Bref, à l’intérieur c’est propre même si on regrette la texture de certains plastiques. Mais ne chipotons pas, la qualité perçue est flatteuse et au niveau des standards attendus dans une auto de cette gamme.


Côté Design, notre Lexus RC 300 H nous laisse, d'abord, un peu perplexes. Avec des lignes tendues et angulaires, on ne sait dire si on aime ou pas. Par contre, agressive elle l’est avec cette face avant à large calandre surmontée du Grand « L » Lexus, ses ouïes d’aération, ses bas de caisse latéraux et ses jantes de 19 Pouces.  Très angulaire au niveau des optiques, l’arrête de l’aile arrière très incisive ainsi que celles présentes sur le capot donne une perception assez « carrée » de l’auto. Nous qui aimons plus la douceur et discrétion, on trouve ce Coupé Japonais un peu « show off »,. En tous les cas, on constatera durant notre périple que la Lexus ne laisse pas indifférent, Nous serons abordés et complimentés à plusieurs reprises, et force est de reconnaître qu’au final on lui trouve un certain charme esthétique à cette Lexus RC 300 H. D'autant qu'encore peu courante, il est évident qu’avec, vous vous démarquerez dans le flux de véhicules circulant actuellement.


Lexus RC 300 H LeCatalog


Le lendemain, nous décidons de quitter la capitale pour le Vexin Français, en région Parisienne. Un coin idéal pour nous retrouver en rase campagne, nous donner l’impression d’avoir traversé une partie de la France, mais surtout de tester notre coupé Lexus en Picardie, en Normandie, et à travers 3 départements Français (Val d’Oise, Yvelines et Eure). Au delà, de l’attrait géographique, ce sont les routes départementales perdues au milieu des champs et traversant de jolis villages aux maisons de pierre, qui nous intéresse. En effet, le coin regorge de (petites) routes sinueuses peu fréquentées (quoi que d’engins agricoles encore à cette période…). En plus, sans grands risques de se perdre, il y a vraiment de belles balades à faire dans le coin!


Sur  l’A15, nous goûtons aux qualités routières de ce Coupé, en mode Éco. Pendant cet interlude autoroutier, nous décidons de nous écouter un petit "Don’t Stop’ til To Get Enough" de Michael Jackson. C’est alors que le « système audio Mark Levinson Premium Surround «  avec ses 17 enceintes nous démontre qu’on ne rigole pas côté qualités sonores chez Lexus ! On se croirait dans un auditorium tellement le son provenant de toute part dans l’habitacle est clair, et s’il vous vient l’idée de pousser les watts, ne soyez pas étonnés de voir votre rétro intérieur vibrer au son des Basses…


Bien installés dans les sièges, on se laisse porter par MJ. À l’inverse, côté motorisation, les 180 CV de ce moteur thermique 2,5 litres 4 cylindres rend ce Coupé, vif certes, mais c’est très linéaire. Même en mode "Sport" ou "Sport +", on reste un peu sur notre faim. La RC 300 H nous apparaît alors comme une bonne « routière » au look sportif.  Évidemment, ne voulant pas tirer de conclusions hâtives, on attend les petites routes, en direction de Cormeilles en Vexin, pour voir ce que cette propulsion d’une puissance cumulée (thermique + électrique) de 223 CV a dans le ventre.


Avant d’attaquer les départementales qui s’offriront à notre Lexus RC 300 H, nous effectuons donc un "Pit Stop" aux abords du Golf d’Ableiges, l’un de nous souhaitant consacrer quelques minutes à sa dose de nicotine électronique avant d’être « bousculé » à l’arrière de la voiture. Mode "Sport +" activé, mains posées sur les palettes au volant, c’est parti pour tester le 0 à 100 Km/h, annoncé par Lexus en 8,6 secondes, que nous réaliserons en 8,9 secondes. Bref, ça marche bien, mais nous ne sommes pas non plus collés aux sièges. Enfin, ne soyons pas plus royalistes que le roi, c’est bien suffisant pour se prendre 1 point de retrait de permis et un PV à 90€.


D’ailleurs, heureusement que la marée chaussée n’était pas en planque avec des jumelles car sur ces petites routes sinueuses, nous nous sommes laissés aller à une allure soutenue et avons pu apprécier la tenue de route de cette Lexus. Par contre, même si nous avions activé le mode "Sport +",  jouer de la palette au volant n’est pas plus utile que de laisser la boite automatique faire son travail.


Lexus RC 300 H LeCatalog


Un peu bousculé à l’arrière par cette conduite virile, Fred demande un second "Pit-Stop" que nous effectuons à côté du Château de Sérans en direction de la Route des Crêtes, terrain de jeu, selon un local, de M6 turbo ou Direct Auto.  Et comme le bonhomme pensait que nous étions journalistes, nous n’avons pas voulu le contredire…avant de prendre congé de ce sympathique autochtone pour aller taquiner l’accélérateur comme les (vrais) pros sur cette Route des Crêtes de 5 kms qui surplombe la Vallée de la Seine.


De nouveau, nous profitons de cette Route des Crêtes constituée d’une série de virages pour se lâcher, toujours en Mode "Sport +", et toit ouvrant ouvert pour entendre la douce sonorité sport couplée à ce mode de conduite.  Bien que la Lexus RC 300 H soit toujours très agréable en terme de tenue de route, on regrette un peu l’absence de sensations sportives franches, d’autant plus que c'est une propulsion. Très sécuritaire, les assistances à la conduite font leur travail pour vous éviter toutes déconvenues, mais il faut s’habituer à une pédale de frein dont on trouve la course un peu longue Une sensation qui nous fait penser que ça ne va pas freiner à temps avant d’attaquer le virage. Heureusement, la RC 300 H freine bien, mais cette sensation de freinage tardif ne vous incite pas à vouloir trop jouer avec la voiture.


Nous arrivons désormais à la Roche Guyon, classée parmi les plus beaux villages de France et réputée pour son château appartenant à La Rochefoucauld où nous nous arrêtons prendre un café. Car oui, après cette session de conduite (très) sportive sur 5 kms, l’envie de repartir à l'attaque nous démange sévèrement. En reprenant ces 5 kms sinueux et nous constatons que la consommation moyenne de notre Lexus RC 30 H est bien au delà de 4,7 litres annoncés par le constructeur. L’ordinateur de bord nous indique une moyenne de 11 litres. ! Là on réalise qu’on a vraiment « tapé » dans les tours et que nous n’avons pas eu une conduite digne d’un père de famille. Fred, à l’arrière, nous le confirme en nous avouant qu’il se sent un peu barbouillé...


Nous lui proposons alors pour se sentir mieux de prendre la route en direction de Théméricourt, où se trouve un Brasseur de Bières du Vexin.  Si vous ne connaissez pas, n’hésitez à vous rendre à la Brasserie de Bières du Vexin pour y déguster cette bière du Vexin ambrée au Miel, consacrée au World Beer Award, Meilleure bière aromatisée au monde. Nous regretterons cependant de ne pouvoir la tester, vu que la brasserie est ouverte uniquement les Week-ends et jours fériés. Mais c’est une évidence, nous y reviendrons plus tard pour la découvrir cette bière aromatisée championne du monde.


Lexus RC 300 H LeCatalog


La pendule analogique placée au centre de la planche de bord nous indique qu’il est temps de reprendre la route vers la capitale car ce n’est pas tout mais il y a les kids à récupérer chez la nounou.  Ainsi, après quelques kilomètres de conduite de nouveau virile, nous profiterons jusque Paris du silence, du confort et de l’agrément de conduite sur autoroute, terrain de jeu idéal pour ce Coupé RC 300 H. Oui, il faut le reconnaître en conduite sportive sur petites routes, on peut être un peu déçus par la Lexus, mais sur autoroutes, cette Lexus RC 300 H est un régal !


Clairement sportive du point de vue Design, ce Coupé Lexus ne laisse pas indifférent. Qu’il soit à l’arrêt ou non, les têtes se (re)tournent. Sa ligne agressive séduit et attire l’œil. À l’inverse, côté performances, bien que l’hybridation apporte de la puissance supplémentaire à la motorisation thermique, on aimerait un peu plus de sportivité avec ces 223 CV. La linéarité des accélérations, la souplesse de ce 2,5 litres 4 cylindres incite plus à une conduite souple et fluide que virile et sportive. Tant et si bien que l’on peut se demander s’il n’est pas plus judicieux de porter son choix sur une IS 300 H dont le RC 300 H est la déclinaison coupé.


À l’inverse, goûter au Coupé RC 300 H vous met l’eau à la bouche sur les deux autres déclinaisons plus puissantes de la gamme Au choix, le RC 200 T délivrant 245 CV avec un 2 litres Turbocompressé, ou la version RCF montée sur un V8 de 5 litres délivrant 477 CV. Avec la dernière version, on imagine très bien la puissance dans un gant de velours, car si le RCF doit sans aucuns doutes être performant, il est indéniable qu’être confortablement installé comme dans le RC 300 H avec un V8 devant soi doit être assez jouissif !


Prendre le volant de cette Lexus RC 300 H en finition F-Sport Executive vous coûtera un peu de moins de 60 000 €. Affichée à 59 900 €,  ce Coupé Lexus est suréquipé et face à une concurrence allemande Prémium, difficile de faire mieux d’un point de vue prix / prestations.


Arnaud Bonino


Plus d'informations en suivant ce lien


Remerciements à la Direction Marketing de Lexus France. Crédits Photos : LeCatalog.Tous droits réservés.


Lexus RC 300 H LeCatalog


Lexus RC 300 H LeCatalog


Lexus RC 300 H LeCatalog


Lexus RC 300 H LeCatalog


Lexus RC 300 H LeCatalog


Lexus RC 300 H LeCatalog


Lexus RC 300 H LeCatalog

Poster un commentaire


Fatal error: spl_autoload() [<a href='function.spl-autoload'>function.spl-autoload</a>]: Class Zend_Log_Exception could not be loaded in /homepages/11/d422027440/htdocs/Lecatalog/lib/Zend/Log/Writer/Stream.php on line 132