Ferrari 400, La Berline façon Ferrari

Pas besoin de vous parler longuement de la somptueuse, célèbre, mythique marque Italienne qu’est Ferrari.


Fondée par Enzo Ferrari en 1947 et basée à Maranello dans la province de Modène en Italie, Ferrari s’est très rapidement imposée comme la marque sportive par excellence, aussi bien par ses modèles mythiques et emblématiques, que par sa fameuse Scuderia Ferrari, nombreuse fois victorieuse en compétitions automobiles.


Or, lorsqu’il est question d’aborder Ferrari et l’un des ses modèles en particulier, le choix est forcément difficile.  Néanmoins, parmi les nombreuses productions du constructeur au cheval cabré, il est un modèle finalement peu connu, la Ferrari à 4 places qui sera produite durant pas moins de 17 ans.


Initialement lancée en 1972 au salon de Paris, la Ferrari 365 GT4 2+2, dessinée par Pininfarina, casse quelque peu les codes esthétiques des précédentes productions Ferrari. Avec son style plus années 70, mettant en avant des lignes tendues au contraire des rondeurs des précédentes Ferrari dans les années 60, la Ferrari 365 GT4 2+2 ne fera pas l’unanimité auprès de la presse automobile de l’époque.


Cependant, bien qu’elle puisse être décriée par certains, cette Ferrari "Grand Tourisme" n’en reste pas moins une véritable sportive digne de la marque, même si elle peut être considérée, par certains, comme une synthèse de plusieurs modèles Ferrari antérieurs.


Ferrari-400-i-Berline-Ferrari


En effet, la 365 GT4 2+2, est une extension de gamme issue de la première Ferrari  « 4 » places, la 365 GT 2 + 2 apparue en 1968. Mais ce qui en fait sa spécificité propre, c’est bien le fait que cette Ferrari soit LA première, de la production, à disposer de 4 vraies places. Le constructeur étant parti sur la base du châssis d’un de ces précédents modèles, la 365 GTC4, produite à 500 exemplaires entre 1971 et 1972, qu’il a rallongé de 20 cm. Cette nouvelle Ferrari, bien qu’elle ne conserve que de deux portes offre, donc, bel et bien un espace intérieur permettant d’installer confortablement 4 passagers.


Côté motorisation, la 365 GT4 2+2 embarque, sous son long capot, un fabuleux V12 4 AC de 4,4 litres délivrant 340 CV, ce qui lui permet d’emmener ses 4 passagers (bercés par la sonorité enjôleuse du V12) à une vitesse de pointe de plus de 240 Km/h. De surcroit, dans un confort luxueux, décontracté et raffiné puisque l’intérieur est entièrement dédié au bois et au cuir (cuir que l’on retrouve même sur la pavillon de toit).


Disponible uniquement en boite mécanique à 5 rapports, la 365 GT4 2+2 sera produite à 525 exemplaires, au total, entre 1972 et 1976, avant que n’apparaisse sa « remplaçante », la Ferrari 400 qui sera produite, quant à elle, entre 1976 et 1987.


Ferrari-400-i-Berline-Ferrari


La 365 GT4 2+2 devient donc la Ferrari 400 GT partir de 1976, avec un nouveau moteur V12 de 4 823 cm3 délivrant toujours 340 CV. Mais première chez Ferrari, cette nouvelle version sera dotée d’une boite automatique à 3 rapports, la boîte mécanique devenant une option. Du côté du design, pas de changements majeurs, la Ferrari conserve sa ligne, seul petit changement, l’abandon des 3 feux ronds à l’arrière pour n’en conserver que 2.


Produite au total à un peu plus de 500 exemplaires, la 400 GT sera remplacée au début des années 80 par les versions 400i et 400 iA, versions à injection, laissant tomber les bons vieux carburateurs Weber, nouvelles normes de pollution obligent.


Cette modification mécanique fera malheureusement perdre 30 CV au V12 du constructeur italien, ce qui amène le moteur à (ne plus) délivrer que 310 CV, même si 5 CV supplémentaires seront gagnés, par la suite, avec une modification apportée sur l’admission.


Ferrari 400 LeCatalog


 


Produite entre 1979 et 1984 à près de 1 300 exemplaires, les versions 400i et 400iA seront, de nouveau à partir de 1985, remplacées par la Ferrari 412. Cette ultime version, avec un intérieur revu et modernisé, renouera également avec les 340 CV initialement développés par la Ferrari 4 places, et ce, grâce à une légère augmentation de la cylindrée qui passe à 4 942 cm3.


A l’issue de la production de la Ferrari 412, qui s’achève en 1987, la marque met un terme à l’épopée des premières Ferrari Grand Tourisme, avant que le constructeur ne lance en 1994 de la 456 GT.


Et même si durant toute sa production, cette superbe Ferrari, qui était la plus chère de la gamme (730 000 Francs dans les années 70 et 80) et donc naturellement réservée à une certaine élite privilégiant le luxe, le confort et la performance, elle n’est plus pour autant inaccessible aujourd’hui.


Car oui, cette très désirable Ferrari est encore l’une des sportives produites par Maranello, qui, bien que sa côte grimpe, demeure encore « raisonnable », aujourd’hui, question tarifs.


Comptez sur une fourchette de 20 à 50 K€ en fonction du modèle souhaité, de son historique, voir de la célébrité ou pas de son ancien propriétaire. Néanmoins, il est possible d’acquérir une Ferrari 400 i ou 400 iA pour environ 30 à 35 000 €, comme ici .


Alors pourquoi ne pas rouler en Ferrari ? Nous, on commence à y penser sérieusement  en tout les cas, même si les Daft Punk nous ont précédés dans leur production musicale Electronoma…!


 


Arnaud Bonino

Poster un commentaire


Fatal error: spl_autoload() [<a href='function.spl-autoload'>function.spl-autoload</a>]: Class Zend_Log_Exception could not be loaded in /homepages/11/d422027440/htdocs/Lecatalog/lib/Zend/Log/Writer/Stream.php on line 132