Les Polaroids brulants de Carlo Mollino

Si LeCatalog était une personnalité, il est indéniable qu'il aurait aimé être Carlo Mollino. coureur automobile, pilote, champion de ski, architecte et designer, et surtout play-boy notoire, ce turinois né en 1905, a tout pour nous plaire. L'homme bouffa la vie à pleine vitesse, pour succomber à une crise cardiaque en 1973. À sa mort, on découvrit chez lui une collection impressionnante de 1 200 Polaroids ... un univers érotique de génie, une collection personnelle, un tableau de chasse sans doute.


Carlo Mollino Alfa Super Sprint Zagato


Les photos sont brutes, et s'insèrent à merveille dans l'idée que l'on peut se faire de l'érotisme dans les années 60 et 70. Une recherche d'esthétisme, le corps est mis en avant dans un cadre personnel extrêmement travaillé. 


Ca n'est pas l'acte sexuel qui transpire dans ses photos mais une idée très travaillée des fantasmes masculins. Talon, lingerie, fourrure, champagne, ... l'esthétique est de mise, et le sentiment d'excitation est à son comble tant ces photos sont restées discrètes jusqu'à la mort de Carlo Mollino


Polaroids Brulant Carlo Morillo


Des portraits incroyablement contemporains pour l'époque, un travail esthétique intemporel, que l'on pourrait croire produit, le mois dernier tant le photographe appréhende l'environnement esthétique futur, un cadeau à l'érotisme à venir, en quelque sorte.


Des clichés à découvrir uniquement au travers d'un somptueux ouvrage, à se procurer pour une cinquantaine d'euros en suivant ce lien.


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids


Carlo Mollino Polaroids

Poster un commentaire

,